Accès membre

/medias/image/8537391815b914d86ec85e.png

n°647 - mai-juin 2016 - dossier "L'énergie en mode numérique"

  • 1 mai 2016
  • -
  • Catégorie : Dossiers
  • -
  • Auteur : Association des Centraliens
  • -
  • Vu : 265 fois
n°647 - mai-juin 2016 - dossier

Comme les autres secteurs d’activité, le domaine de l’énergie se saisit de la transition numérique. Cette évolution remet en cause les modèles économiques, les processus et les choix technologiques. 

Les leviers de croissance du secteur de l’énergie sont maintenant avant tout liés aux réseaux électriques intelligents, à la gestion active des bâtiments, au stockage de l’énergie, à l’introduction des énergies renouvelables dans le réseau, à l’écomobilité et aux services d’efficacités énergétiques proposés aux consommateurs devenus proacteurs. Ils se traduisent concrètement par une transformation permanente caractérisée par : 

- la multiplication des innovations techniques, économiques et socio-organisationnelles liées à la création de nouveaux usages ; 

- la valorisation croissante du modèle de la relation de services, créant une concurrence plus vive et l’arrivée de nouveaux entrants ; 

- l’intensification des débats publics sur les formes de gouvernance centralisée/décentralisée ; 

- la digitalisation croissante des processus, qui modifie les besoins en compétences professionnelles. 

Les données potentiellement disponibles augmentent, comme les besoins en communication. Les coûts sont importants et le bénéfice dégagé ne revient pas toujours directement à l’investisseur. Les choix techniques et les innovations sont cruciaux. Certaines options vont dominer le marché, d’autres disparaîtront. Les dé fi s se trouvent également dans la sécurisation des nouveaux systèmes et la maîtrise des aspects juridiques et de gouvernance associés. En fi n, la transition numérique met le consommateur, qu’il soit un particulier, une petite ou moyenne entreprise, une collectivité locale ou un industriel, dans une position d’acteur, aux comportements et choix encore peu connus. 

Face à cette dynamique, les grands acteurs accélèrent la capture de cette nouvelle création de valeur et une convergence des technologies de l’information et de l’énergie devient nécessaire pour développer les futures solutions : les services d’analyse de big data, les solutions logicielles de commandes et de pilotage temps réel… 

Avec le développement de « l’Internet des objets », le déploiement rapide des capteurs permet de numériser et de connecter des tâches, des processus et des opérations de services (auparavant analogiques). 

Ce mouvement que nous observons est structurel et profond. Il va bien au-delà des innovations technologiques ou de l’évolution du mix énergétique. 

Ainsi, la transition numérique fait évoluer la production et la consommation énergétique, et le secteur de l’énergie tout entier. Dans ce dossier nous avons choisi d’éclairer ce mouvement profond par des projets et des expérimentations actuellement en cours de réalisation et des réflexions stratégiques. ■

Corine Dubruel (ECP 83), présidente du groupement Centraliens de l’énergie

Anne-Lise Didierjean (Supélec 97), présidente de Supélec Énergie & DD


Retrouve gratuitement l'intégralité de ce dossier !

  • Corine Dubruel
  • Anne-Lise Didierjean
  • L'énergie en mode numérique
  • Performance énergétique
  • BIM
  • smart metering
  • énergie numérique

Commentaires

Merci de te connecter pour lire ou ajouter un commentaire