Accès membre

/medias/image/8537391815b914d86ec85e.png

n°650 - novembre-décembre 2016 - dossier "Réinventer la mobilité"

  • 1 nov. 2016
  • -
  • Catégorie : Dossiers
  • -
  • Auteur : Association des Centraliens
  • -
  • Vu : 291 fois
n°650 - novembre-décembre 2016 - dossier

La planification du transport de voyageurs est plus que jamais soumise à de nouvelles façons de se déplacer. Les voyageurs ne sont plus des usagers mais des « consom’acteurs de la mobilité » qui revendiquent de plus en plus d’attentes par rapport à l’organisation et la gestion de leur temps de déplacement : accessibilité pour tous, information en temps réel, service personnalisé, intégration des innovations numériques, durabilité des systèmes proposés… 

Parallèlement à ces attentes de plus en plus fortes, l’organisation des transports doit s’adapter à un secteur en mutation constante qui rend désormais possibles des modalités de déplacement et d’échange, que ce soit en termes réglementaires (loi Macron), en termes de mutations sociales (nouvelles façons de travailler telles que le télétravail, nouvelles typologies de déplacement autres que le simple domicile-travail) ou encore en matière d’innovation technologique (véhicules électriques). 

De nouveaux modes de déplacement naissent, des nouvelles façons de se déplacer émergent (covoiturage, auto-partage, vélo-partage), de nouveaux exploitants apparaissent sur le marché (autocars longue distance), de nouveaux outils sont mis à la disposition des voyageurs (applications smartphone)… 

Ces évolutions ont conduit les modes de déplacement à se réinventer. L’enjeu est plus que jamais de passer d’une juxtaposition de systèmes de transport à une solution de mobilité propre à proposer à chaque individu ce qu’il attend en fonction de ses besoins. 

Ce constat concerne tout aussi bien les déplacements quotidiens de proximité que les déplacements ponctuels sur de longues distances. 

Avec cette ouverture du champ des possibles, la question se pose pour les modes de déplacement traditionnels de s’adapter à ce nouvel environnement, de se renouveler pour rester attractifs et d’intégrer dans la chaîne de transport ces nouveaux modes/outils pour ne pas rester en marge des solutions qui s’offrent aux voyageurs. 

Les articles présentés dans le présent dossier n’ont pas pour objet de balayer avec exhaustivité ce marché des déplacements en pleine ébullition mais de focaliser sur quelques sujets qui éclairent ces nouvelles mobilités. 

Ainsi nous aborderons l’évolution du marché des déplacements longue distance avec l’arrivée des nouvelles concurrences modales que sont les autocars ou le covoiturage et l’auto-partage. 

Un zoom sur « la gare de demain » illustrera comment on passe d’un lieu de passage où le voyageur rejoint son mode de transport à un véritable espace de vie utilisant toutes les nouvelles technologies pour proposer aux voyageurs une prise en charge de leur déplacement sur lequel ils peuvent agir. 

Nous verrons comment les véhicules autonomes pourront contribuer à faire encore évoluer la mobilité des personnes dans un futur qui n’est peut-être pas si lointain. 

Nous vous proposerons ensuite quelques exemples de startup qui ont développé des applications pour répondre à ces nouveaux besoins de déplacement (en soirée, en Vélib’…). 

Enfin, dans ce contexte changeant, les systèmes traditionnels continuent plus que jamais à mettre l’accent sur la sécurité des voyageurs. Un sujet abordé par notre dernier article qui interroge notamment sur l’évolution du comportement des usagers et son impact sur la sécurité.


Nadège Bourgis (96), coordinatrice de ce dossier avec Céline Jacquot, rédactrice en chef adjointe de Centraliens


Retrouve gratuitement l'intégralité de ce dossier !

  • Réinventer la mobilité
  • véhicule autonome
  • gare de demain
  • trafic ferroviaire
  • Nadège Bourgis
  • Céline Jacquot

Commentaires

Merci de te connecter pour lire ou ajouter un commentaire