/medias/image/3805354665d970d8890d37.jpg
Retour aux actualités

Visite de la SUNCNIM à la Seyne-sur-Mer

07/05/2018


Le 4 mai, les Centraliens du Var et leurs amis (Supélec et Centrale Marseille) se sont rendus sur le site de Suncnim à La Seyne-sur-Mer. Filiale de Cnim (Constructions industrielles de la Méditerranée) et de BPI, spécialiste de la technologie des centrales solaires thermodynamiques, Suncnim a réalisé un pilote de module solaire à concentration. Christophe Lehaut (90), directeur de l’ingénierie, nous a présenté ce dispositif conçu selon la technologie Fresnel. 

Les rayons du soleil captés par des miroirs au sol sont concentrés sur un tube situé en hauteur. L’eau circulant dans le tube est alors transformée en vapeur. Celle-ci pourra fournir de l’électricité via une turbine ou être directement livrée à des industriels. Ce prototype est construit à l’échelle 1 (54 × 20 mètres, 720 m² de miroirs, production de vapeur saturée à 80 bars). Ces miroirs, légèrement incurvés, sont collés sur des caissons en acier. Ils sont périodiquement nettoyés par un robot développé en interne. 

Forts de cette expérience, les ingénieurs de Suncnim vont mettre en service courant 2018 un champ solaire en déployant ces modules sur un terrain de 36 hectares (95 200 miroirs, 153 000 m2, 23 800 caissons, production de 9 MW) dans les Pyrénées-Orientales (à Llo). Les tubes situés à une dizaine de mètres de hauteur mesurent plusieurs centaines de mètres, ce qui nécessite un dispositif pour gérer la dilatation. L’assemblage des caissons et miroirs est fait près du site de la centrale, ce qui facilite le transport des éléments. Cette installation servira également de démonstrateur en vue d’éventuels projets dans des pays à fort ensoleillement, notamment au Moyen-Orient. 

L’avantage de cette technologie par rapport au photovoltaïque réside dans la capacité de stockage (plusieurs heures) sous forme de chaleur. Celle-ci pourrait être augmentée en cas d’utilisation de sels fondus comme fluide caloporteur. Cependant à ce jour l’électricité produite par le photovoltaïque sans stockage reste beaucoup moins chère. L’intérêt du solaire thermodynamique réside donc plus dans la partie thermique, la fourniture de vapeur étant, elle, très compétitive et pouvant intéresser beaucoup d’industries à l’export. L’industrie pétrolière notamment est une grosse consommatrice de vapeur pour ses procédés d’extraction de pétrole lourd. 

Cette visite ainsi que celle du laboratoire, avec Frank Tabaries et Michel Sitz (86), montrent que Cnim reste à la pointe de la transition énergétique. 


Bernard Stos (69) 



Voici les photos de notre visite très instructive à SUNCNIM.

676 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Merci de te connecter pour lire ou ajouter un commentaire. <br/>Si tu n'es pas diplômé de l'École Centrale Paris et que tu veux suivre nos événements deviens <a href="https://association.centraliens.net/club/contact/index?type=1&user_type=2&school=Supélec">membre associé</a>

Articles suggérés

Visite de Mini Green Power : les photos

User profile picture

Alexandre Francois

06 octobre

Visite du Château d'Entrecasteaux : les photos

User profile picture

Alexandre Francois

01 avril

Photos de la visite du pétrolier ravitailleur

User profile picture

Alexandre Francois

02 février