/medias/image/8537391815b914d86ec85e.png
Retour aux actualités

Voyage à Reims

26/11/2018

Connaissez-vous Reims ? Voilà une question à laquelle tous les camarades de la promo 60 présents à Reims en ce mois d’octobre 2018 ne peuvent répondre que "oui" ! Leur camarade Bernard Compas et son épouse Alda se sont donnés beaucoup de mal pour leur faire découvrir ou redécouvrir l’histoire de cette belle ville au passé si riche, en commençant par Saint Remi (sans accent sur le "e") qui a baptisé Clovis. Clovis dites-vous ? Vous pensez bien qu’ils connaissent tous… Pendant trois ans à l’école, ils sont descendus tous les jours prendre leur repas chez Clovis !!! Ah ! Le roi Clovis ? Oui, bien sûr, ils connaissent aussi…

Ils sont désormais incollables sur la Sainte Ampoule contenant l’huile sacrée qui servait à l’onction des Rois de France et sur l’Abbatiale Saint Remi (toujours sans accent) où elle était conservée ! Et la cathédrale Notre Dame, l’une des réalisations majeures de l’art gothique en France, avec son trésor, n’a plus de secrets pour eux.

Il y eut ensuite la séquence émotion au Fort de la Pompelle en évoquant la guerre de 1914-1918 au cours de laquelle une grande partie de la ville et la cathédrale subirent un bombardement intensif ! Puis la visite de la salle où fut signée la reddition (à ne pas confondre avec la capitulation) qui mettait fin à la seconde guerre mondiale le 7 mai 1945.

Mais ce n’est que le lendemain qu’ils sont vraiment passés aux choses sérieuses avec… le champagne ! Surtout, ne les lancez pas sur la composition de ce liquide magique ! Ils pourraient vous parler pendant des heures du Pinot Noir (pour la force), du Pinot Meunier (pour le fruité et l’arôme) ou encore du Chardonnay (pour la fraîcheur et l’élégance), savant mélange qui aboutit à ce précieux nectar qui a toujours sa place sur nos tables de fêtes ! Après plusieurs dégustations (raisonnables ?), ils ne se sont toujours pas mis d’accord sur le mélange idéal, chacun ayant sa préférence. 

Les placomusophiles ont rajouté quelques capsules à leur collection, les sportifs se sont imaginés parcourant les galipes au milieu des vignes… mais sans galipettes vu leur âge et tous se sont sentis soulevés par ce … vent d’ange… qui souffle sur Reims.

Et ils espèrent bien se retrouver tous l’année prochaine, encore plus nombreux, pour une nouvelle aventure… sur l’eau ?

Martine Lapeyre

162 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Merci de te connecter pour lire ou ajouter un commentaire. <br/>Si tu n'es pas diplômé de l'École Centrale Paris et que tu veux suivre nos événements devient <a href="https://association.centraliens.net/club/contact/index?type=1&user_type=2&school=Supélec">membre associé</a>

Articles suggérés

Visite du nouveau campus de CentraleSupélec

User profile picture

Association des Centraliens

24 août